A l'écoute de la sagesse du cheval

Issue de l’approche EPONA créée en 1997 aux USA par Linda Kohanov , la démarche proposée dans ces stages propose un accompagnement des personnes dans un processus de croissance , de transformation et de mieux être avec la médiation du cheval.


zane et wendy Elle est basée sur la connexion qui s’établit à pied entre une personne et un cheval en liberté dans un rond de longe ou un enclos.


Le cheval ne parle pas, c’est un être sensitif très sensible, il est extrêmement réceptif à la communication qui passe par le langage du corps, principalement par des sensations et des émotions.


De plus c’est un animal social, il tend spontanément à entrer en relation avec l’autre, humain ou animal, si celui-ci ne se comporte pas comme un prédateur.

Aussi Le cheval est là, compagnon fidèle et généreux pour nous aider à réhabiliter notre nature face à une société moderne qui met au premier plan les exigences de l’intellect et du mental rationnel.



Si nous voulons bien l'écouter, il nous invite à porter notre attention à ses propres modes de communication.
Malgré certaines apparences, ceux-ci ne nous sont pas complètement étrangers.

En effet, nous savons maintenant que même entre humains, la communication verbale ne représente que 10% de notre communication globale.

Que sont les 90% restants ?

Ils représentent justement le langage du corps, les sensations et les émotions, des signaux subtils que nous envoyons à l’autre, le plus souvent inconsciemment.

Ce sont ces 90% que le cheval va prendre en compte dans sa relation avec nous et nous dirons qu’il nous présente le miroir de qui nous sommes dans cette dimension naturelle et instinctive.

Il murmure à nos oreilles une connaissance élargie de nous-mêmes que Linda Kohanov a nommé la sagesse du cheval.

QUELS BENEFICES APPORTE CETTE DEMARCHE?

• Elle élargit l’expérience et la conscience de qui nous sommes dans 4 axes principaux:

- Le corps , les sensations

- Les émotions

- Les pensées, les croyances : discerner les croyances limitantes et les conditionnements collectifs

- Inspiration, vision, sens de notre chemin

• Elle améliore la qualité de nos relations avec les autres :

- Ecouter avec tous nos sens

- Mieux gérer nos émotions

- S’exprimer , prendre sa place, respecter l’autre et se faire respecter

• Elle a un effet thérapeutique :

La rencontre avec le cheval peut mettre à jour des mémoires de traumatismes et des souffrances émotionnelles présentes et passées qui continuent à nous parasiter.% Le cheval nous offre une présence inconditionnelle qui apaise ces souffrances et nous ouvre à des ressources qui nous guérissent.

  • Elle ouvre l’accès à des ressources parfois insoupçonnées.

Des possibilités créatrices s’éveillent et la personne est plus à même de créer sa vie plutôt que de la subir, en accord avec ses aspirations profondes et ses rêves






lisa et sophie 2

A QUI S’ADRESSE CETTE DEMARCHE ?

A toute personne

• Qui ressent le besoin de se ressourcer, de se reconnecter à la nature, de faire le point par rapport à une vie chargée d’activités et (ou) de stress

• Qui a envie de mieux vivre ses relations personnelles et (ou) professionnelles

• Qui traverse une crise, une période difficile de transition (deuil , maladie, séparation, …)

A des professionnels concernés par la relation d’aide, les difficultés soulevées par le travail en équipe et les relations hiérarchiques.

L’expérience proposée ne nécessite aucune connaissance du cheval.

Chaque personne est accompagnée individuellement dans sa rencontre avec le cheval, en rapport avec son niveau d’expérience et son ressenti face à lui.

COMMENT SE DEROULE CETTE ACTIVITE?

L'expérience se fait soit dans le cadre de SEANCES INDIVIDUELLES, soit dans le cadre de PETITS GROUPES
( maximum 4 personnes)



Dans le travail en groupe sont proposés des exercices sur un thème donné et chaque personne fait également une rencontre personnelle avec le cheval, le reste du groupe assure pour celle-ci une présence soutenante et sans jugement.
La résonance de ce qui se vit d'une personne à l'autre et le partage des ressentis apporte une intensité particulière à ces ateliers.

Publié le jeudi 9 janvier 2014 par Nicole Andress