mardi 24 mars 2020

LA LLORONA un conte mexicain

Alors que nous traversons tous une période de ralentissement forcé, voire d’arrêt de nombre de nos activités, ce temps peut être l’occasion de s’assoir pour raconter et écouter des histoires, comme le faisaient régulièrement les Anciens.

Une histoire m’a beaucoup touchée il y a quelques semaines à travers plusieurs synchronicités et je souhaite partager avec vous comment elle résonne en moi ces derniers jours au fil de l’actualité.

C’est une légende mexicaine très ancienne qui raconte l’histoire de la LLORONA, la femme qui pleure.

...

images_-_Copie.jpg
 

 

Lire la suite...

dimanche 12 mars 2017

Cercle de Méditation avec les chevaux

Vous vous sentez envahis par vos préoccupations et vos contraintes du quotidien?

Vous avez besoin d'un temps d'apaisement et de ressourcement dans la nature ?

Vous vous sentez attirés par les chevaux et vous avez envie d'entrer dans leur monde et de mieux les connaître à partir d'une relation de confiance réciproque?

titin mars 2017

Je vous propose de nous retrouver régulièrement pour cocréer avec eux un temps de partage dans la paix du moment présent.


Dans le cadre d'un petit groupe, nous nous installerons dans le moment présent en compagnie des chevaux.
Pour favoriser "le débranchement du mental", nous nous centrerons sur nos connexions sensorielles.



groupe chevaux

Les chevaux connaissent bien cet état puisqu'ils le pratiquent régulièrement lorsqu'ils se sentent en sécurité et en confiance, ce qui leur permet de se reposer, de réguler les résidus des stress passés , voire de traumatismes .

Ensemble nous explorerons cet espace temps , à l'écoute de ce que nous vivrons à tous les niveaux: notre ressenti physique , émotionnel , intellectuel et spirituel.



Nous nous regarderons dans le miroir que les chevaux nous offrent à partir de la résonance en nous de leur comportement et de leur langage.

Cette expérience sera aussi l'occasion d'un partage entre les participants dans une atmosphère de confiance et de respect réciproque, afin de favoriser un soutien mutuel sur ce chemin d'apaisement.



PROCHAINE RENCONTRE  DIMANCHE 8 SEPTEMBRE de 9h30 à 11h30.


Les rencontres sont organisées régulièrement le samedi ou le dimanche matin toutes les deux semaines environ, les horaires sont précisés à le première rencontre .

Participation libre
L'argent recueilli sera reversé à un projet consacré à restaurer l'équilibre de la nature

Maximum 6 personnes

Aucune expérience avec les chevaux n'est nécessaire.
Renseignements et inscription: 0603228172

jeudi 8 septembre 2016

La Roue de Médecine des Amérindiens

Un outil de guérison et de connexion à la Source.

La Roue de Médecine Sacrée est un symbole ancien, et une matrice (modèle) du cercle sacré de la Vie

Elle contient le mouvement, l’harmonie et l’évolution de tous les aspects de la vie sur la Mère –Terre (humain, animal et végétal).

Pour les Amérindiens, médecine signifiait pouvoir- une énergie vitale qui est inhérente à toutes les formes de la Nature.

Elle signifiait également la connaissance car celle-ci donnait à celui qui sait le pouvoir de faire, d’accomplir et d’atteindre son but.

Ainsi la Roue de Médecine se traduit par un cercle ou une spirale, vortex d’énergie en mouvement.

La Roue de Médecine se manifeste par un cercle ou une spirale qui génère une force (pouvoir) sous le contrôle du mental et qui se déploie sur plusieurs dimensions en assurant plusieurs fonctions.

C’est un système physique, mental et spirituel qui peut permettre à qui l’utilise de se mettre en phase avec les énergies cosmiques et naturelles…et de trouver l’harmonie avec son environnement ainsi qu’à l’intérieur de soi-même.

Les peuples premiers du Nord , du centre et de l’Amérique du Sud ainsi que les peuples autochtones d’Europe et d’Afrique considéraient tous la création comme un cercle qui contenait et reflétait les quatre directions cardinales- Nord, Sud, Est et Ouest-les quatre races d’humains, les quatre saisons, et les cycles de la vie (enfant, jeune, adulte et ancien), ainsi que les cinq pouvoirs du Soi, plus beaucoup d’autres aspects de la vie.

Cette cosmologie circulaire est appelée le « Compte des Vingt » et c’est une manière de comprendre les Forces de l’Univers et de tout ce qui existe, y compris l’invisible.


celebrer_l_automne_Le_Roi.JPG

Les pouvoirs du Soi sont : le corps/ élément Terre, où l’énergie est contenue, l’Emotion/élément Eau, où l’énergie est donnée, l’Intellect/élément Air où l’énergie est reçue, et l’Esprit/élément Feu où l’énergie est dirigée et déterminée.

Au centre de la Roue il y a le Je Suis/Ame/élément Ether, l’endroit qui nous relie à la Source et le centre de notre Soi supérieur ou Ame.

En marchant autour de la Roue, et en dirigeant notre conscience sur les cinq éléments et les cinq directions du Soi dans un mouvement d’énergie de guérison, l’énergie bloquée et les vieux schémas qui ne fonctionnent pas bien et contrôlent nos comportements, peuvent être mis en mouvement et libérés.

La direction du mouvement autour de la Roue qui permet la guérison, est en sens inverse des aiguilles d’une montre.
Celui-ci peut démarrer à n’importe quel endroit de la Roue dans un processus de déroulement.

Vous pouvez pénétrer dans la Roue de guérison par n’importe laquelle des directions ou par le centre.

A l’Ouest en relation avec le corps physique, vous vous éveillez aux sensations dans votre corps et vous accédez à un ressenti des schémas que vous avez adoptés là dans le corps où vous gardez la mémoire de vos expériences passées. C’est là que vous pouvez guérir les souffrances des maladies chroniques, et désolidariser la sensation physique d’empreintes de traumatismes en libérant cette énergie.

Au Sud -le corps émotionnel, vous pouvez récupérer un pouvoir mal approprié et trouver votre voix et pour choisir de nouvelles limites qui vous donnent une sécurité. Ce processus permet d’exprimer les émotions liées à d’anciens traumas.

Au Nord - Le corps mental, vous pouvez modifier votre perception pour mettre à jour des systèmes de croyances qui ne vous conviennent plus et pour créer de nouvelles pensées, modifier votre identité et apprendre à vous faire confiance.

A l’Est - le Corps spirituel, vous pouvez éveiller votre feu spirituel intérieur et déterminer, diriger votre énergie pour manifester l’expression la plus élevée de soi et de la valeur de soi.

Au centre – le corps éthérique, vous pouvez vous éveiller à votre totalité et à l’amour du Soi, renforcer le respect de vous-même, co-créer votre destinée en faisant des choix conscients, déterminés par des vérités spirituelles
. Grâce à cette connexion à votre âme ou Soi essentiel, vous pouvez vous relier à la Source ou Grand Esprit.


Dans son livre « The Medicine Way », Kenneth Meadows explique que les Amérindiens vivaient dans un état de conscience instinctive où chaque élément du grand tissage de la Vie était vivant et capable de communiquer en activant des circuits profonds de l’esprit, plutôt que ceux qui se font normalement à la surface de la conscience.

« …En activant ces circuits profonds de l’esprit, le contact avec « la Source » était possible au centre de notre propre être- le Soi supérieur, ou l’Esprit à l’intérieur. »

Juste en pratiquant la Roue de Médecine de guérison, et en cherchant la totalité et l’équilibre dans votre vie, vous pouvez commencer à vous épanouir dans de nouveaux états de conscience qui vont permettre à des informations et des perspectives bloquées précédemment, d’émerger et de révéler de nouveaux chemins de vie et options.

Extrait d'un article décrit par

Sharon Bringleson www.centerforhorsesandhealing.com

Références: My Body My Earth by Ruby Gibson

                     The Medicine Way by Kenneth Meadows

vendredi 27 février 2015

Les Retrouvailles avec Grand'Mère Kalle



L'année dernière , à la même époque, je vous ai présenté Grand'Mère Kalle, à l'occasion de mon séjour à l'ïle de la Réunion et particulièrement de mon aventure dans les tunnels du volcan.

Cette année j'ai eu l'occasion d'y retourner , et si je ne me suis pas promenée dans les tunnels comme l'an dernier, je l'ai rencontrée différemment , de manière plus intérieure, soutenue par mes rêves , par la force des éléments de la nature de l'île et les synchronicités extérieures.

volcan réunion février 2015 5



Grand'Mère Kalle semblait bien endormie lorsque nous sommes arrivés, mais le volcan avait été en vigilance ces derniers mois.











Cependant les autres éléments manifestaient leur puissance: conditions météo cycloniques! Le vent soufflait sur une houle énorme, et des pluies diluviennes se déversaient par moments les premiers jours.


bord de mer réunion 2 février 2015

J'ai posé l'intention de profiter de ce temps de vacances pour vivre au plus près de moi-même , de mes ressentis, à l'écoute de mes rêves , tout en me reliant à cette nature puissante à la fois généreuse et dangereuse.

Je me suis aussi appuyée sur le livre de Marion Woodman, "Dancing in the Flames", en résonance avec cette connection à Grand'Mère Kalle.

Marion Woodman décrit dans son livre le processus d'individuation de quelques personnes, guidées par leur rêves vers la rencontre avec La Grande Déesse Noire, cette dimension du Féminin Sacré réprimée depuis des siècles dans notre société patriarcale.

Elle insiste sur la nécessité aujourd'hui , de faire le chemin de la réhabilitation de ce Féminin, individuellement et collectivement.

Elle dit encore

" Nous sommes tous les enfants d'une culture qui viole La Mère Terre, qui viole le Féminin en nous ", (que nous soyons homme ou femme).


Les effets de cette tragédie se vivent pour la plupart d'entre nous dans un manque à vivre dans notre corps.
Le corps devient une machine dirigée par la volonté, l'âme l'a déserté et reste en rade dans l'obscurité.

Nos mères, dépendantes aussi de cet esprit patriarcal,n'ont pas toujours pu nous transmettre ce lien organique au corps qui est fondamental pour se sentir complètement vivant(e).

Un rêve  m'est venu à ce moment me parler  de ces zones figées dans le fond archaïque de mon instinct, .

"Je marche dans un endroit froid et gelé, des tunnels de glace, et je rencontre un serpent , puis un couple de lézards qui se transforment ensuite en singes.

Je repousse ces animaux , ils me font peur et je me sens seule, abandonnée."


Descendre dans ces zones de l'inconscient nous met dans un état de vulnérabilité très intense, que j'ai bien ressenti à ce moment.

En m'immergeant dans les énergies de la nature de l'île, en marchant dans la forêt , en nageant dans le lagon, en respirant les embruns de la houle , je me suis reconnectée à mon féminin et à Grand'Mère Kalle.

Au cours de mes méditations , j'ai eu une vision de son énergie circulant dans les tunnels du volcan pour se déverser sur ses flancs déjà recouverts de lave noire, et j'ai eu envie de la peindre.

volcan dessin février 2015

Je suis revenue à la Source de la Vie, celle qui nous prend dans ses bras et nous porte , et à d'autres moments  bouscule et terrifie notre petit égo..



Le jour où j'ai fini mon dessin, Grand'Mère Kalle s'est réveillée et a craché une belle coulée de lave sur le flanc du volcan!

Je sais que tout n'est pas gagné mais à mon retour un rêve me montre qu'une libération de ma vitalité s'est accomplie:

"Je vois ma jument, harnachée, elle enlève elle-même tout son attirail et va le ranger dans la sellerie.
Je parle avec un homme et lui dis en riant , tu vois comme ma jument est bien éduquée!
A ce moment elle revient et se met à sauter et à galoper dans tous les sens, visiblement heureuse d'être libre. Un autre cheval joue avec elle.
Puis j'aperçois juste devant moi , un lion, plutôt une lionne dans les buissons.
Je me demande comment les choses vont tourner quand les chevaux vont l'apercevoir et je m'inquiète.
Puis je vois sur le front de ma jument, l'empreinte de la tête du lion qui se dessine de plus en plus nettement dans l'épaisseur du poil.
Je suis très enthousiaste et le fais remarquer à l'homme toujours présent..".

Pour moi le filet et la selle représentent un aspect du contrôle du mental et des principes masculins qui brident encore mon énergie instinctive, féminine.

Cette libération ouvre sur une nouvelle étape, après la libération et la mise en mouvement de l'énergie vitale, l'intégration d'une énergie de feu, la lionne...

La Vie se déploie...
A suivre...

dimanche 20 avril 2014

Comment la connection entre un cheval et une personne est porteuse de transformation?



Dernièrement je me suis penchée un peu plus sur cette question en découvrant le livre de LEIGH SHAMBO une thérapeute américaine qui a créé il y a quelques années une association appelée "HEAL" ( Humane-Equine Alliances pour apprendre ) .
Depuis elle a approfondi un travail de recherche et d'enseignement dans cette approche qui consiste à mettre en avant l'importance de la connection avec le cheval pour aider des personnes souffrant de difficultés psychologiques.
Je profite de cette lecture pour partager avec vous quelques notions développées dans son livre qui permettent de mieux comprendre comment fonctionne l'interaction de la personne avec le cheval, du point de vue de notre cerveau ou plutôt de nos cerveaux!
Son travail ouvre des perspectives sur la manière dont nos relations se construisent, se vivent en fonction de notre histoire et comment elles peuvent se transformer.

mourre de cabanis 4


La réponse repose sur une première réalité:

les humains partagent avec les chevaux et avec tous les mammifères la même structure du système nerveux.

Celui-ci se différencie en trois grandes parties:

  • Le néocortex, c'est le "CERVEAU DE NOTRE TÊTE" où nous pensons, évaluons et gérons des tâches complexes de manière rationnelle.
  • le système limbique c'est le médiateur de notre apprentissage relationnel socio-émotionnel.Il permet le tissage du lien entre la mère et l'enfant c'est à dire l'attachement, et la socialisation
Ces chemins neuronaux se mettent en place très tôt avant le développement du langage et des fonctions logiques.
Ce cerveau émotionnel est intimement connecté à notre corps par le biais du système nerveux autonome et spécialement notre coeur avec le nerf vague.
C'est le "CERVEAU DU COEUR"
  • Le tronc cérébral qui régule les fonctions vitales ainsi que les instincts basiques en rapport avec la survie.
Il déclenche les réactions de fuite , lutte ou sidération avec dissociation émotionnelle, en cas de stress extrême.
C'est le"CERVEAU DE NOS TRIPES" et de nos instincts.



Beaucoup de problèmes psychologiques, y compris les symptômes résiduels de traumas ont des racines dans les chemins neuronaux des deux derniers cerveaux.
Les traumas et les chocs émotionnels du passé, les dysfonctionnements familiaux de l'enfance, la violence et les abus de toutes sortes, pour citer les plus courants, ont laissé de fortes empreintes dans le système limbique et le tronc cérébral, générant différents états entre autre l'hypervigilance, la dissociation, l'hypersensibilité ou le dysfonctionnement face au stress.

Leigh Shambo dit :
C'est notre histoire, enfermée dans des schémas de survie

Le défi à relever pour apaiser ces souffrances, est de trouver comment connecter à ce niveau souvent inconscient et inaccessible au langage verbal?
De plus chez les personnes ayant subi des traumas, la difficulté à faire confiance à l'autre (humain), fait souvent partie du tableau.

Pour guérir il est nécessaire de permettre à de nouveaux circuits neuronaux de se mettre en place dans le système limbique en particulier et ceci ne peut se faire qu'en faisant l'expérience d'une connection socio-émotionnelle qui va remplir les critères suivants:
- une résonnance définie par une empathie partagée possible entre deux mammifères
- une régulation , définie par la capacité de se "lire" réciproquement grâce au langage des émotions, et en ajustant la physiologie de chacun
- un ajustement , défini par une adaptation à un schéma plus sain de relation , grâce à de nouvelles connections neuroniques qui ne sont possibles que par l'expérience.

CE QUI A ETE BLESSE DANS LA RELATION, DOIT, APRES TOUT, AUSSI SE GUERIR DANS LA RELATION{{}}

( A shining affliction-Rogers)


Parmi les mammifères supérieurs, le cheval a un système limbique assez semblable à celui de l'humain.

Celui-ci lui permet de créer des relations entre pairs, des comportements parentaux et des liens sociaux dans sa communauté.

zane hello repas 2

Les chevaux et les humains sont très sociaux par nature, un des fondements de leur alliance établie depuis quelques millénaires.

Les chevaux comme les humains ont besoin de contact entre eux pour se réguler:


Ils se "branchent " les uns sur les autres pour se rassurer, se réconforter et trouver la validation de leurs préoccupations communes,



La solidarité et le sens d'appartenance au groupe sont essentielles pour expérimenter le pouvoir régulateur de la relation sur le cerveau.

sagesse des chevaux 1


Dans les séances et les ateliers proposés, les personnes ont la possibilité de faire l'expérience de ce processus "dans la vraie vie" à partir d'une véritable rencontre incarnée ici et maintenant avec le cheval.

Celui-ci est considéré comme un partenaire à part entière, capable de ressentir les mêmes émotions que les humains, de faire des choix et d'avoir des opinions.


Il lui est donné un maximum de liberté et d'initiative tout en respectant un cadre qui assure la sécurité de chacun.


C'EST UN LIEN PALPABLE D'ATTENTION ET DE RESPECT QUE LA PERSONNE ET LE CHEVAL ENTRETIENNENT
(Leigh Shambo)


Et c'est ce lien qui ouvre à la transformation pour chaque personne, dans le respect de son rythme , de ses besoins et de ses aspirations.

claire zane
Ces réflexions sont l'occasion pour moi de m'émerveiller une fois de plus sur les ressources et la richesse de notre nature...que nous partageons avec les autres êtres vivants et en particulier avec nos compagnons les chevaux.
Une autre manière de reconnaître la sagesse qu'ils portent en eux , qui habite également notre dimension animale et que nous avons malheureusement oubliée ... en partie du moins!
Ils sont là pour nous la rappeler et nous donner confiance dans nos ressources ...
Ne plus être conditionnés uniquement par nos schémas de survie liés à nos blessures passées, et permettre à la Vie de nous élargir...


Références bibliographiques:
The listening heart- Leigh Shambo
A general theory of Love- Thomas Lewis , Fari Amini, Richard Lannon


dimanche 16 février 2014

Connaissez-vous Grand'mère Kalle?

Mon voyage récent à l'île de la Réunion m'a permis de faire sa connaissance...

Je vais vous la présenter!

Comme vous le savez , l'île de la Réunion est un volcan. Si le piton le plus ancien est éteint, (c'est le Piton des Neiges), le Piton de la Fournaise est actif régulièrement et des éruptions de lave s'écoulent en général de ses flancs , pour rejoindre la mer quand elles sont suffisamment importantes.
Il y a deux ans , j'avais déjà eu le privilège de prendre contact avec le volcan puisque j'étais montée sur le bord du cratère pour contempler l'éruption de lave qu s'écoulait à ce moment là à l'intérieur du cratère.
Après une ascension assez rude dans un paysage minéral , J'avais découvert à travers mes sensations que le volcan est vivant.

Cela fait maintenant quelques années que je vais régulièrement là bas et je me ressource toujours dans cette île aux sensations extrêmes: les montagnes vertes et abruptes, la houle de l'océan indien qui se brise sur les falaises de basalte noir, contrastent avec la douceur du lagon où des poissons multicolores nagent dans l'eau chaude et transparente, la profusion des fleurs et des fruits et la gentillesse de ses habitants.

Cette année la Vie m'a permis d'entrer encore plus dans l' intimité du volcan en allant visiter ses entrailles, à savoir des tunnels de lave qui sillonnent l'intérieur des différentes coulées.

Nous voici embarqués avec des guides , dans la coulée qui date de 2004, bien refroidie!


volcan réunion 2014
Je ne vous cache pas que je suis très impressionnée avec même une certaine appréhension à descendre dans l'obscurité, équipée d'une lampe frontale , de genouillères et de gants...
Dès les premiers instants, je suis surprise de me sentir bien, de respirer librement dans ce monde obscur et mystérieux qui s'ouvre à moi.

J'ai conscience d'être dans le ventre de la Terre Mère, je me sens minuscule et vulnérable, sachant la puissance énorme qui dort sous mes pieds!!!
volcan 2 réunion 2014


volcan réunion 5Ma lampe éclaire des stalactites noires et brillantes , des formes fantastiques qui donnent libre court à l'imagination .
Nous marchons souvent debout mais à certains moments, nous voilà à 4 pattes pour franchir certains passages.

Nous arrivons dans la salle de la cathédrale où nous sommes invités par notre guide à faire l'expérience du noir total, et c'est le moment qu'il choisit pour nous raconter l'histoire de Grand'mère Kalle.



Peut-être le devinez-vous, Grand'mère Kalle a des accointances avec la grande déesse Kâli qui règne dans l'Océan indien, Kâli "la Noire" , la Déesse Mère destructrice et créatrice de l'hindouisme..






A la Réunion ,Grand'mère Kalle est réputée pour se promener dans les tunnels du volcan la nuit, en compagnie d' esprits plus ou moins inquiétants.

Cette sorcière est considérée comme méchante, elle fait peur aux enfants et enlèvent ceux qui n'obéissent pas à leurs parents pour les emmener en esclavage dans son domaine, le volcan.



Lorsqu'elle se réveille, après avoir dormi pendant des années ,elle répand le malheur et la destruction, comment ne pas faire le lien avec le volcan qui entre en éruption?



Alors que je suis blottie dans le noir le plus total, l'histoire inspire en moi un grand respect pour ce lieu ...et pour Grand'mère Kalle: ici on ne peut nier sa puissance phénoménale , elle dispense à la fois la vie dans son abondance , et tout d'un coup elle est capable de tout balayer de son feu destructeur.

Les habitants de l'île vivent au quotidien dans la dépendance de ses humeurs...

Plus question de se centrer uniquement sur la raison et la technologie de notre époque, nous sommes là dans le ventre de la grande Mère , à sa merci comme des petits enfants ...
Alors que je suis consciente d'être conditionnée et formatée par la société patriarcale dans laquelle je vis ,tout d'un coup je bascule dans un autre temps qui dissout les exigences du mental et m'immerge dans l'énergie du grand féminin primordial,

.volcan 3 réunion 2014
Dans l'hindouisme la déesse Kâli est la manifestation du Féminin sacré .
Notre culture a perdu cette référence et le féminin a subi la dévalorisation et la répression que l'on sait depuis des siècles.

Je me   sens invitée à m'y reconnecter  à ce moment là alors que je rampe dans un boyau étroit qui laisse entrevoir au bout la lumière du jour...


Nouvelle naissance en conscience?

Je suis une femme et cette histoire me parle d'autant plus, j'ai besoin de retrouver en moi la Source du Féminin sacré pour soutenir mon identité de femme , ma force et créer ma vie en accord avec ma nature originelle.


Ma démarche auprès des chevaux va dans ce sens depuis quelques années.
Comme le dit si bien Linda Kohanov dans "Le Tao du cheval", les chevaux connaissent le Yang mais restent dans le Yin,manifestant dans leur quotidien ces qualités qu'on nomme féminines comme la sensibilité, la réceptivité, la relation et la solidarité dans le troupeau.

Face à une société qui privilégie les valeurs masculines liées au pouvoir de l'esprit nous avons de plus en plus besoin (que nous soyons hommes ou femmes) de retrouver notre ancrage dans la Grande Mère Nature, sans laquelle aucune vie n'est possible, et de nous souvenir d'où nous venons, afin de ne pas couper la branche sur laquelle nous sommes tous assis...

dimanche 15 décembre 2013

L'étoile de Noël

Chaque année le temps de Noêl et l'entrée dans l'hiver sont propices à l'intériorisation.
L'obscurité grandissante à l'extérieur n'est pas sans conséquences parfois sur notre moral, mais elle nous appelle aussi à voir et à célébrer les lumières qui ne sont visibles que la nuit ... .

Les lumières présentes à l'extérieur par des guirlandes, des bougies et autres illuminations des villes, nous invitent à nous tourner vers nous-mêmes afin d'y découvrir notre lumière , celle qui ne se révèle que lorsque nous acceptons de plonger dans l'obscur en nous, l'inconscient.

Dans le récit de la naissance de l'Enfant Divin à Noël, c'est l'étoile de Bethléem qui brille dans la nuit et guide sur le chemin..

Mais qu'est-ce que cet Enfant Divin?
Symboliquement, il représente la source de nos aspirations profondes, au-delà des turbulences du Moi et des émotions, des pensées et croyances parasites.
Il nous donne la vision de notre intégrité, du Soi comme l'appelle C.Jung, ce centre organisateur de notre psyché qui préside au sens de notre vie et à l'accomplissement de notre destinée.

Tout au long de cette année, les chevaux nous ont accompagnés dans cette ouverture à l'obscur en nous.
Ils nous ont conduit vers la totalité et l'unification de nous-mêmes, d'abord en réhabilitant des aspects parfois négligés et souffrants de notre personnalité:

Le corps, les sensations et les émotions

A la suite de cette étape, la source de notre être essentiel se libère, elle jaillit et s'éclaire, l'étoile de Béthléem apparaît et montre le chemin :

NOUS SOMMES PLUS QUE CE QUE NOUS PENSONS

Cette expérience est mienne et elle s'est trouvée enrichie par celle des personnes qui m'ont honorée de leur confiance cette année pour venir se regarder dans le cheval-miroir .
Cette communauté vécue avec les chevaux dans l'instant présent m'a inspiré ce petit texte que je partage avec vous dans l'esprit de Noël.



IMG_1304.JPG

MON CHEVAL, MON BEAU MIROIR

Ce matin
Le ciel est pur
L'hiver a poudré de blanc
Le chemin qui mène à toi

Le soleil s'est levé
Derrière les chênes
Et réveille l'or
Caché au creux de leur feuillage

Tu lèves ton regard sur moi
oeil 2 zane Dans l'air immobile
Et je me souviens
De qui je suis.

Ton souffle chaud
au creux de mon oreille
Réchauffe mon coeur
Et je me souviens
De qui je suis

Mes mains caressent
Le doux velours
De ta robe de feu
Et je me souviens
De qui je suis

Alors je me cherche
Dans la nuit bleue
Du ciel de ton regard
Et je me souviens
De qui je suis

Mon coeur s'ouvre
A L'étoile de Bethléem qui s'élève
Et me montre le chemin
De qui je suis.


Je vous souhaite à toutes et à tous un JOYEUX NOËL
Que le cheval soit avec vous pour regarder l'Etoile

mercredi 27 novembre 2013

Le cercle des rêves

SAMEDI 12 SEPTEMBRE DE 14H30 à 17H30 Rencontre à l'écoute des rêves dans l'esprit de C.G.Jung

Que dit l'inconscient aujourd'hui pour guider

notre chemin d'homme et de femme?

Lire la suite...

dimanche 3 novembre 2013

Au fil des saisons intérieures et extérieures...Rêve d'automne

La vie nous demande aujourd'hui d'aller vite, d'être efficaces, de savoir gérer, organiser...Tout cela souvent au détriment de notre rythme intérieur calqué sur le fil des saisons de la nature. Nous oublions souvent que notre corps fait partie de cette nature et obéit aux mêmes lois qui régissent la croissance des végétaux , des animaux, la variation des climats et l'influence des éléments.

L'énergie de l'automne, avec la récolte des fruits et légumes, les feuilles qui tombent et les températures qui fraîchissent nous ramènent à notre automne intérieur.


cerisier automne

Qu'est ce qui se termine en nous?

Phase nécessaire pour entrer dans l'hiver et  préparer un nouveau cycle de vie, une renaissance au printemps prochain?


A cette occasion je vous ai invités à entrer dans cette expérience en compagnie des chevaux lors du prochain atelier...

Les chevaux sont de parfaits médiateurs pour nous renvoyer en miroir là où nous sommes vraiment dans notre corps et nos émotions.
Ils nous accompagnent dans nos saisons extérieures et intérieures , eux qui vivent en phase avec les cycles de la nature , sans agenda , si ce n'est celui qu'on peut leur imposer!

chevaux hiver
Parmi les émotions propres à cette saison, nous pourrons ressentir entre autre de la tristesse à l'idée de perdre quelque chose qui se termine, de la peur devant une transition qui amène de l'inconnu, de la joie à la perspective du nouveau qui cherche à naître bientôt.

Je suis émerveillée , depuis que je me suis engagée sur ce chemin, de découvrir comment  les chevaux nous  ouvrent à une  conscience élargie de nous-mêmes,
des autres et du monde, et comment ils soutiennent inconditionnellement notre démarche vers plus d'authenticité et d'intégrité en phase avec la nature .

A l'extérieur , dans les rencontres et les séances que j'organise, mais aussi à l'intérieur, dans les rêves .
Je fais souvent l'expérience de cette synchronicité , comme si les chevaux voyageaient et passaient d'un monde à l'autre ,
pour nous montrer qu'en fait tout est un : ce qui se vit à l'intérieur se rencontre à l'extérieur et réciproquement.
Les saisons extérieures nous renvoient aux saisons de notre âme.

A ce propos il m'est venu un rêve en résonance avec ce que je viens d'évoquer

En voici le contenu:

Je vais dans la maison de mon enfance et je descends dans le jardin.
Je sais qu'une partie de la maison est louée à un jeune couple (ce qui correspond à la réalité présente) et ceux-ci ont aménagé un nouveau bassin , plus grand , en arc de cercle , et dans lequel on peut nager et se baigner.

Je suis agréablement surprise de la transformation.
Un cheval en liberté arrive et entre dans l'eau, il s'immerge complètement puis ressort de l'eau , il a l'air d'apprécier.

Une femme est présente , je crois qu'elle est la propriétaire du cheval ou la personne qui s'en occupe. Je vois un autre cheval à côté.


Dans les rêves , la maison de l'enfance fait référence à notre structure, celle qui nous a permis de nous construire au début de la vie , à partir de notre énergie vitale.
Cette construction est la plupart du temps associée pour chacun de nous à des manques, des souffrances de l'enfance.
Ceux-ci sont réactivés plus tard dans nos fonctionnements relationnels, ou dans des circonstances particulières qui induisent parfois un état de crise et cela quel que soit notre âge . .
Dans mon expérience , nous sommes tous dans un processus constant de croissance, qui lui aussi est en phase avec les cycles de la nature.
Cette croissance obéit aux lois de la nature et demande régulièrement , suivant un rythme qui nous est propre ,que se libèrent et se terminent les schémas du passé afin de préparer un renouveau.

En ce qui concerne cette maison Je dois dire que c'est bien la première fois que j'en rêve avec la présence des locataires d'aujourd'hui.
Souvent dans mes rêves, j'y retrouve mes parents, un décor du passé, voir des personnes familières de mon enfance.

Une transformation a donc eu lieu....
Ce jeune couple a pris les choses en main si je puis dire et réaménage le jardin.
L'image du couple à l'oeuvre manifeste la conjonction d'un masculin et d'un féminin jeunes (donc récents) unis dans un nouvel esprit accordé à la sensibilité féminine .


Il ne s'agit plus d'agir , de créer avec la volonté seule de l'esprit mais d'écouter et de collaborer avec le féminin, c'est à dire les sensations du corps et les émotions.

Qu'est -ce que ce bassin? Cette eau dans laquelle vient plonger le cheval?

L'eau est un grand symbole de l'inconscient au féminin ,s'y plonger est une manière de "se mouiller" , d'accepter l'invitation de notre être profond qui veut grandir , de lâcher les prérogatives d'un Moi rationnel qui voudrait tout contrôler et gérer, bref ,c'est s'abandonner à la source de notre vitalité ,à notre nature, à notre instinct .:
Le bassin est ici le lieu d'une régénération dans des eaux matricielles , d'un ressourcement total initié par le cheval, Il plonge dans les eaux pour faire mourir ce qui est terminé et en émerge comme pour une nouvelle naissance

Le cheval est là aussi l'enseignant ,le guide qui me montre le chemin:zane mains


Je peux revenir à mes racines sans être "plombée" par les mémoires de souffrance du passé,.


Celui-ci est révolu , une page se tourne et sur celle qui s'ouvre, la vie naturelle personnifiée par le cheval renaît sans joug ni contrainte , sous le regard attentionné de la femme,




C'est cette femme en moi qui peut aujourd'hui être présente à ce passage dans la conscience et la confiance .
Mais je ne suis pas au bout du chemin, l'aventure continue:

La présence d'un autre cheval me parle sans doute d'un élargissement à venir.
A suivre...

dimanche 23 décembre 2012

Rêve de cheval, Rêve de Noël

JOYEUX NOËL à chacune et chacun de vous


photos_a_065.JPG

Nous voici entrés dans l'hiver.
Sur la roue de médecine des Amérindiens, l'hiver est en relation avec l'élément AIR, les pensées , les croyances, la connaissance.


A cette occasion et pour accompagner mes voeux de Noël, J'ai envie de partager avec vous quelques réflexions à propos d'un rêve qui m'est venu dernièrement ...

Dans ce rêve je voyais un train, puis j'étais dans ce train , peut-être dans un des derniers wagons, car je voyais des passagers assis dans le wagon précédent.
Il y avait là une femme et cette femme était aussi moi.
Je savais qu'il était question qu'elle saute du train. Il faisait nuit, je savais aussi sans voir le paysage, que les rails longeaient la forêt, et que si elle sautait du train c'était pour se retrouver parmi les arbres de la forêt, dans l'obscurité...

Bien que risqué ce saut était tout à fait envisageable, il fallait juste choisir le bon moment,c'est à dire être en phase avec les arbres de la forêt, sans les voir, afin de ne pas en percuter un au moment de l'atterrissage.
Cela supposait être à l'écoute de son ressenti , de son intuition.


Quel est l' enseignement de ce rêve pour moi ?



Ce train représente pour moi la dynamique du monde gouvernée par un mental avide qui cherche toujours plus de profit, de gain matériel au détriment d'autres aspects de la vie inscrits dans les lois de la nature
Nous sommes tous formatés par ce mental même à l'occasion de Noël qui devrait être une fête centrée sur le coeur et le partage.
Je regardais une publicité ces derniers jours affirmant :" Elle a trouvé son cadeau plus vite que le Père Noël"...

Peut on faire mieux en terme de magie de Noël?

L'inconscient me propose de sauter de ce train là , celui qui m'enferme dans des conditionnements et m'éloigne des besoins de mon être essentiel:
Le train peut être assimilée à ce que Linda Kohanov appelle le "Faux soi" dans son livre, " le Tao du Cheval".

Cet aspect de notre personnalité est nourri par la société et ses valeurs. et malgré son utilité pour nous adapter à la vie sociale, nous devons nous garder de nous identifier à lui...Nous sommes bien plus... 


forêt 2
Que vais je trouver dans la forêt? La forêt est le lieu du foisonnement de la vie , de la bio diversité, c'est une image de la nature sauvage primordiale ,

C'est un monde à part entière avec ses lois et son équilibre entre les plantes et les animaux qui l'habitent, un monde autrefois  étranger à l'homme et à son action.



forêt 3

D'ailleurs dans les contes, on peut s'y perdre , y vivre des aventures merveilleuses ou inquiétantes...


Il fait nuit , je ne peux pas voir clair pour le moment, c'est dans la confiance en mon ressenti et mon intuition que je vais pouvoir l'embrasser en sautant dedans "à corps perdu"!!!.

zane promenade.



Le message est venu comme une confirmation du chemin que je fais depuis maintenant quelques années en compagnie des chevaux.

Avec eux je plonge dans la nature en moi,
j'écoute les sensations dans mon corps,
j' accueille sans les juger mes émotions comme des informations

qui me permettent de me positionner dans l'instant présent.











J' accepte d'abandonner le Faux Soi pour m'ouvrir au monde d'abord obscur de l'instinct mais qui se révèle petit à petit en faisant l'expérience de la sagesse des chevaux.

A partir de là je fais l'expérience d'un nouvelle conscience de moi-même où la libre circulation de mon énergie vitale me connecte à des ressources parfois insoupçonnées. ,..
C'est la découverte du Soi Authentique toujours selon Linda Kohanov,
Cette part de nous liée au désir de notre âme, celle qui nous invite à nous réaliser pleinement , à être créatifs, heureux et libres...
Mon coeur peut s'ouvrir et mon esprit élabore de nouvelles croyances en phase avec mes ressentis.

Une nouvelle espérance naît en moi à la perspective de participer à une vie plus harmonieuse , dans le respect de cette terre qui nous porte , nous nourrit et nous protège , et plus solidaire avec les autres humains et animaux.

Je termine en citant une phrase de Linda Kohanov tiré de son deuxième livre "Riding between the worlds":

Le Soi Authentique compose ce nouveau chant, avec lequel les chevaux nous invitent à nous mettre au diapason, exerçant leur patience sans limite.
Nous agissons dans notre propre intérêt en "coupant leurs rênes" et en les laissant nous guider, parce que dans les yeux de ces créatures au grand coeur, nous ne pouvons jamais être assez joyeux, assez magnifiques et assez libres...

mercredi 6 juin 2012

S'ouvrir à la sagesse des chevaux....


L'atelier de samedi dernier a inspiré en moi quelques réflexions sur ce que j'appelle la sagesse des chevaux et l'envie de partager avec vous.

Au cours de cette journée qui a réuni un petit groupe de participantes , nous avons été invités à plonger dans le temps des chevaux, en immersion avec eux , épousant leur rythme .
Chaque participante a eu la possibilité de vivre individuellement une rencontre avec un cheval .

J'ai senti combien la force de cette expérience , riche en émotions pour chacune, est la suite naturelle d'une manière d'être ensemble avec les chevaux, en se mettant au diapason de leur sensibilité et de leur langage du corps. poneys hollande1

A ce propos , je citerai quelques lignes tirées du livre de Imke Spilker ((Empowered horses) qui développe le thème de la communication avec les chevaux...
L'auteur met l'accent sur l'importance de s'impliquer dans la manière de voir du cheval, pour le comprendre et créer une relation d'amitié authentique avec lui.

Voici ce qu'elle écrit (page 28)

Une personne qui commence à voir le monde à travers les yeux de son cheval, s'apparente à l'esprit de celui-ci.

Et soudain, de toutes nouvelles formes de communication sont possibles...
Nous nous comprenons directement, instantanément, parce que le partage des ressentis crée une interface, une porte d'entrée dans le monde de l'autre.

Etre ensemble est la fondation de tout ce qui s'en suit.

.Etre ensemble- pas la hiérarchie -nous met sur le même plan. Etre ensemble est le prérequis pour s'influencer l'un l'autre depuis les profondeurs de notre être.

Et ceci est en lien avec le mouvement et les émotions- le cheval et la personne sont sur la même longueur d'onde dans un dialogue qui implique le corps en mouvement.

Comme pour les musiciens, au début il faut chercher une tonalité et un rythme communs: avant de commencer à jouer un morceau, les musiciens accordent leur instrument .

Etre ensemble et partager dans l'ouverture sont les premières et les plus anciennes formes de compréhension.

C'est l'archétype de toute communication porteuse de sens.

Etre ensemble dans l'harmonie signifie partager ses ressentis les uns avec les autres...


sagesse des chevaux 1


Les chevaux sont des animaux de proie, ils ont toujours vécu  en groupe à l'état sauvage  et doivent leur survie à leur hypersensibilité aux changements de leur environnement et à leur capacité à communiquer entre eux leurs émotions.

Il leur est donc naturel de "lire" les émotions de leurs congénères, même à distance. Ils portent leur attention à l'énergie que ceux- ci dégagent, et vont se positionner , se mettre en mouvement en entrant en résonance avec les émotions qu'ils perçoivent chez l'autre.

  • Ils manifestent une empathie naturelle vis à vis de leur congénères.

Si nous ne nous présentons pas comme des prédateurs, ils vont nous accepter de la même manière que leurs congénères et écouter le langage de notre corps qui représente la majeure partie de notre communication.

La journée d'atelier est donc une manière d'ouvrir un espace dans lequel, grâce à l'écoute et au respect du cheval, nous sommes invités à découvrir leur monde, en communiquant directement avec eux de manière authentique, en résonance avec nos émotions et les leurs.
Comme dans la société des humains, les chevaux établissent une hiérarchie entre eux , dans laquelle chacun va tenir son rang dans un rapport de soumission et de dominance.
Cependant l'observation des groupes de chevaux montre qu'à certains moments, cette hiérarchie s'efface pour laisser la place à une autre manière d'être ensemble.

  • Ce qui importe à ce moment là est la résonance qui met à l'unisson tous les individus participant à un mouvement commun qui crée l'harmonie et l'unité du groupe à un niveau supérieur.

Chaque membre du groupe est enrichi d'une nouvelle énergie, avec un sentiment d'appartenance au groupe et de solidarité qui nourrissent une joie et un état de bien être particulier.
Imke Spilker cite par ailleurs d'autres groupes d'animaux qui entrent aussi en résonance pour s'unir et accomplir des choses extraordinaires ou difficiles :les oiseaux migrateurs par exemple qui volent en groupe sur de longues distances en se soutenant mutuellement.
Chez les humains certaines expériences d'équipe, comme en sport, portent les individus à réaliser le meilleur d'eux-mêmes ,soutenus par cette énergie particulière du groupe qui réalise une unité .

C'est quelque chose de cette expérience que j'ai contactée samedi dernier, et que j'ai sentie comme apportant le soutien et la confiance aux participantes dans leur cheminement de développement personnel.
Je sens que cette réalité concerne également les chevaux, qui manifestent leur implication totale, ils sont complètement là avec nous dans le présent, comme eux savent si bien le faire. Et s'ils choisissent d'être là, j'aime à penser qu'ils trouvent leur compte dans la création de l'harmonie avec nous humains.

mercredi 28 mars 2012

La roue de médecine des Indiens d'Amérique



Qu'est ce que la roue de médecine?


Les Indiens d'Amérique ont une vision de la vie inspirée par l'observation des rythmes de la nature.

Ils ont observé qu'il n'y avait pas de lignes droites dans la nature,mais qu'au contraire la nature s'exprime par des structures cycliques et circulaires.
Par exemple, la suite des saisons, les 4 directions, le soleil et les étoiles dans le ciel.

La vie est considérée comme un cercle sacré sur lequel nous voyageons de la naissance à la mort.
Dans la nature, la mort n'est pas une fin , mais engendre un nouveau cycle de vie.

Pourquoi roue de médecine?

La médecine pour les Indiens, n'est pas un médicament, mais représente la force vitale inhérente à la nature elle-même, celle qui nous habite aussi individuellement et qui nous permet d'aller vers la plénitude de notre vie.

Les Indiens savaient célébrer le cercle de leur vie, ce qui les aidaient à épouser le flux des énergies au fil des changements liés à l'âge et aux saisons.
Ils construisaient des cercles marqués par des pierres et venaient pour prier, pratiquer des cérémonies, réfléchir.

Ces cercles représentent les fondements des lois universelles et sont associés aux 4 directions et aux 4 saisons.

Ils sont porteurs d'une symbolique au niveau collectif et individuel:

- Le NORD: c'est l'hiver, le temps du repos de la Terre, associé à la porte de la connaissance et à la pensée, aux croyances. Il est lié à l'élément AIR.
- L'EST: c'est le printemps, le temps de l'éveil et d'un nouveau commencement, associé à la porte de la spiritualité, la vision, l'inspiration.Il est lié à l'élément FEU.
- Le SUD: c'est l'été, le temps de la croissance et de la fructification, associé à la porte des émotions. Il est lié à l'élément EAU.

- L'OUEST: c'est l'automne, le temps des récoltes, associé à la porte de l'introspection,du centrage, du corps et des sensations. Il est lié à l'élément TERRE.

Ces 4 directions sont également associées à des couleurs, des animaux, des minéraux, des plantes...
Ces symboles peuvent présenter des variantes d'une tribu à une autre.

Il y a différentes manières de voyager sur le cercle .

Le plus simple est de marcher en suivant le cours des saisons.


Pour les Indiens, il est très important d'être équilibré dans les 4 directions, c'est à dire dans les 4 dimensions de notre être: corps, émotions, pensée, spiritualité. Notre culture ayant négligé la dimension du corps et des émotions au profit de l'intellect de la pensée, voire d'une spiritualité qui méprisait le corps, nous avons besoin de réhabiliter ces deux dimensions situées à l'OUEST et au SUD.




roue de médecine dessin

Au cours des ateliers proposés, nous voyageons sur le cercle et les chevaux avec leur sagesse instinctive nous accompagnent d'abord à l'OUEST et au SUD.
Reconnectés à notre nature , nous repassons par le centre pour intégrer cette expérience et nous ouvrir à une nouvelle connaissance de nous mêmes, au NORD,.
Ces réflexions nous conduisent à l'EST ouvrant une autre vision de notre chemin.
Cette manière de voyager sur le cercle est inspirée par le travail de Ruby Gibson.
Cette thérapeute américaine d'origine amérindienne a écrit un livre sur le processus de transformation et de guérison à partir de l'écoute des sensations et des émotions , intitulé : "My body, my earth"

vendredi 27 janvier 2012

Conférence : la Voie du Cheval, une expérience de transformation

affiche_conference_espace_fenouil.jpg

mercredi 16 novembre 2011

Voici quelques échos de notre rencontre du 31 octobre: Célébrer l'automne avec la sagesse des chevaux


Le temps doux et clément a favorisé notre rencontre avec les chevaux et notre réunion autour du feu.

mont ventoux octobre 1
Mon intention était d’inviter les participants à se reconnecter à la nature dans l’énergie de l’automne et à s’ouvrir à l’enseignement des chevaux, eux qui vivent en osmose avec elle, dans la manifestation « parfaite » de leur instinct.







La clé fondamentale de l'enseignement des chevaux se trouve dans l’expérience du corps, des sensations et des émotions.

Comme les chevaux sont des proies dans le règne animal, ils doivent leur survie à leur réceptivité extrême de leur environnement pour faire face au danger.
Ils vivent constamment dans le moment présent, réceptifs à leurs sensations et leurs émotions. Celles-ci sont des informations qui les guident pour faire les bons choix.

Pour introduire cette expérience , nous nous sommes inspirés de la roue de médecine des Indiens d’Amérique du Nord . Dans leur tradition, le temps est cyclique plutôt que linéaire et calqué sur les rythmes de la nature.

La Vie est un cercle sacré sur lequel nous voyageons en traversant les saisons, année après année, de la naissance à la mort...

Les 4 directions cardinales sont mises en relation symboliquement avec les 4 saisons.

Les Indiens ont concrétisé ce cercle par des dispositions circulaires de pierres, dont certaines sont très anciennes. Ils venaient là pour honorer les cycles de la nature ,pratiquer des cérémonies à des moments importants de leur vie, et se mettre en osmose avec les lois universelles de la nature.

Nous avons ouvert un cercle en entrant par la porte de l’Ouest, en rapport avec l’automne.

C’est le moment d’aller à l’intérieur de soi, faire le point sur le cycle de croissance qui vient de s’écouler depuis le dernier printemps, et de considérer les récoltes de cette année.

C’est un moment d’introspection favorable à l’écoute de nos sensations , de notre corps et à la conscience de notre rapport à la terre.

Nous avons donc marché sur le cercle en écoutant nos sensations, en même temps que nous portions notre attention aux 3 autres directions, et donc à la symbolique des 3 autres saisons : conscience qu’une saison n’existe que dans sa relation aux autres, dans la totalité du cycle de l’année.

Nous sommes ensuite allés à la rencontre des chevaux pour explorer avec eux notre ressenti …

Chacun et chacune a pu faire son expérience personnelle.
Au moment où je préparais l'atelier, j'ai déjà reçu un enseignement... .

J'ai senti que ce sont eux qui sont venus à ma rencontre et je dirais en particulier l’un d’eux, nommé Le Roi qui a choisi de mourir 3 jours avant notre rencontre, de manière inattendue.

Sa mort a entraîné beaucoup d’émotions parmi les personnes qui s’occupaient de lui , et les chevaux qui vivaient avec lui.

instant tendresse29 octobreLe cheval est un animal social et il communique avec ses congénères par le langage du corps et des émotions. La mort de l’un d’eux affecte l’équilibre du groupe et la hiérarchie est remise en cause…




J'ai mieux pris conscience qu'en proposant d'écouter la sagesse des chevaux , ceux -ci ont pris leur place et se sont exprimés pour participer . Au lieu de rester centrée sur mon projet , je suis entrée dans une autre conscience de ce moment où chacun et chacune a tenu sa place , dans un ordre centré sur la Nature, ordre établi à partir du ressenti, des intuitions et des synchronicités, dans le moment présent , plutôt que dans la pensée et l'intellect.
"Laisser se déployer et accueillir la Vie telle qu'elle se manifeste..." ,

Réunis pour célébrer la Vie avec les chevaux, c'est la mort qui s'est présentée, la mort qui fait partie de la vie, comme le lâcher prise qui signe l’aboutissement d’un cycle, pour préparer un nouveau cycle puisque la roue n’arrête pas de tourner…L’énergie de l’automne, de la Toussaint, moment choisi dans notre société pour honorer les morts.

Nous avons donc honoré Le Roi en accueillant le témoignage de Maryse qui s’occupait particulièrement de lui .
A cette occasion , nous avons pu prendre conscience à quel point les chevaux , tout en nous reconnectant à notre corps , ouvrent aussi notre coeur et notre vision du monde...

Le Roi nous a accompagnés dans ce lâcher prise , nous invitant à nous alléger de ce qui ne nous est plus utile aujourd’hui pour marcher vers le nord (l’hiver) et préparer un nouveau printemps (à l’est). 

Il nous a rappelé que dans l’esprit de la nature, la vie et la mort s’entrelacent sur le cercle de la Vie au-delà de nos dualités mentales. celebrer_l_automne_Le_Roi.JPG
Le Roi est parti rejoindre les ancêtres des chevaux, il galope librement vers de nouveaux pâturages verdoyants...

dimanche 9 octobre 2011

Atelier d'introduction :" A l'écoute de la sagesse des chevaux" le lundi 31 octobre 2011

Célébrer l'automne avec la sagesse des chevaux:

Les feuilles tombent, les fruits et les récoltes sont arrivés à maturité et sont emmagasinés pour les provisions de l'hiver.
C'est le moment de faire le point en allant à l'intérieur de nous-mêmes:

Quels sont nos fruits récoltés  après la croissance de cette année?


terre_d_automne.JPG

Qu'avons nous à lâcher avant de laisser reposer la nature en hiver pour préparer le nouveau cycle de croissance du prochain printemps?

Les fêtes d'Halloween (chère aux anglo-saxons) et de la Toussaint nous mettent dans cette énergie de fin de cycle propice à honorer nos ancêtres et les êtres chers qui ont terminé leur cycle ici-bas.

Nous demanderons aux chevaux, qui vivent naturellement en osmose avec le cycle des saisons, de nous accompagner dans cette transition vers la fin du cycle de cette année,et l'entrée dans l'hiver .

Nous ferons l'expérience de la rencontre avec eux ,et écouterons ce qu'ils ont à nous enseigner dans le moment présent.

Si ce thème vous interpelle, je vous propose de nous rencontrer le lundi 31 octobre aux écuries du chateau des cinq cantons à Carpentras de 16h à 19h.

La première partie de notre rencontre se fera de jour auprès des chevaux, la deuxième se déroulera dans un partage autour du feu et nous terminerons par une boisson chaude.

Pour vous préparer à ce moment partagé avec les chevaux, je vous propose de prendre un temps pour sentir ce que vous pouvez avoir besoin de lâcher comme les feuilles des arbres caduques, et de prendre quelques notes avant de venir. Prévoir des chaussures fermées, des vêtements chauds et confortables et une chaise pliante.

Apporter de quoi écrire (papier, stylo) et une lampe de poche.

Participation : 30€ (remboursés si les conditions météorologiques nous obligent à reporter la soirée)

Maximum 8 personnes

Cette activité est ouverte à tous et ne nécessite aucune expérience avec le cheval

Pour tous renseignements et inscription tél.06 03 22 81 72 / 04 90 67 26 75

vendredi 1 juillet 2011

Voyage au Colorado - épisode 2: Retrouvailles avec mon cheval noir

Mon deuxième voyage au Colorado colorado j 1
vient de s’achever et je reviens riche de nouvelles expériences avec les chevaux d’Amérique.







Cette fois-ci la vie m’a ouverte à la rencontre des chevaux mustangs.

Jusqu’ici je n’avais qu’une vague idée sur ces chevaux sauvages que certains aux USA souhaitent exterminer, tandis que d’autres tentent de les sauver et de les préserver…

Les Mustangs représentent et portent en eux la mémoire d’une partie de l’histoire de l’Amérique puisque génétiquement ils sont issus des chevaux des premiers colons, puis des Indiens, avant de retourner à l’état sauvage.
Ceci pour les faits.




Pendant cette semaine, il m’a été donné de faire deux magnifiques rencontres pendant mon stage, dont une avec CORAZON, un magnifique mustang noir, adopté il y a quelques années par ma formatrice Kathy Pike, et socialisé depuis.



colorado j 2
Avec Corazon , le premier contact s’est fait dès le premier jour alors que nous pratiquons des exercices d’éthologie.

J’ai été immédiatement saisie par l’énergie qu’il dégage et j’ai eu le privilège de « jouer » avec lui dans le rond de longe.
Il s’agit d’improviser une « danse » en invitant le cheval à se mettre en mouvement avec le langage de notre corps, sur la base d’exercices d’éthologie.

Moment fabuleux de plaisir et d’émotion, j’étais conquise.




Dans les jours suivants j’ai pu encore partager un moment très intense avec lui.

Ce jour -là il était question de prendre particulièrement soin des chevaux, surtout lorsqu’ils sont partenaires dans ce travail de coaching où ils sont sollicités par les charges émotionnelles de clients en difficulté.

Il nous est proposé d’explorer un toucher basé sur la polarité de l’énergie, toucher qui vise à réharmoniser la circulation énergétique de l’animal .Il s’agit d’ETRE avec l’autre plus que de FAIRE.

Alors que je m’approche de Corazon, je peux sentir sa « bulle ».
Son énergie est très intense et appelle le respect de son espace.
Je suis à l’écoute des signes de son langage du corps pour entendre s’il est confortable et en train de se détendre ou si au contraire, j’ai à remettre en question ma manière de l’approcher.

Et en me centrant sur l’ETRE plutôt que le FAIRE, il se crée une unité dans laquelle je me pose la question : qui harmonise qui ?

Il m’enseigne l’importance pour moi aussi de mettre en place ma « bulle », ma protection autour de moi…



Nous entrons ainsi
dans un dialogue silencieux et dense,
colorado j 3
le temps n’existe plus pour moi,

je vis intensément le présent dans une plénitude de mes sensations, 

enracinée dans la terre mère,
les mains et le cœur ouverts à Corazon.



Il m’invite à rencontrer son énergie sauvage, et je me connecte à la mienne .
Je sens dans mon corps la force de vie qui m’habite.



Et c’est alors que monte en moi une très belle émotion associée à la sensation d’être reliée avec Corazon au niveau du cœur.

Je « vois » un « canal » rouge d’énergie qui relie nos deux cœurs et ressens beaucoup d’amour pour lui, pour moi, pour cette nature sauvage et pure comme le cœur de Corazon.

Quel cadeau magnifique, mon cœur est rempli de gratitude à son égard.

Dans l’intensité de ce moment, il me vient que mon cœur est en train de guérir d’une souffrance très ancienne…

Est-ce là au cœur de notre nature, là où nous sommes reliés au tissage de l’univers tout entier, que jaillit comme une source l’énergie qui nous guérit ?

Je me sens totalement bien, dans une confiance en cette vie originelle, source, ressource infinie toujours disponible lorsque nous nous ouvrons à l’ETRE et que notre ego plein de bonnes intentions desserre son étau…

La nuit précédente, j’ai fait un rêve qui m’a préparée à mon expérience avec Corazon. Deux péripéties importantes s’en dégagent :



- D’une part un motard est victime d’un accident et s’écrase sur la route, tout son visage disparaît, il est presque mort.

- D’autre part, j’essaie de secourir un petit âne qui s’enfonce dans les sables mouvants, au moment où j’arrive, sa tête a disparu, je creuse le sable de mes mains et en sors un poisson très plat qui a l’air de sortir de la préhistoire !

Pour moi, le motard représente l’égo qui est mis à terre, mon identité centrée sur lui est remise en question (son visage disparaît).

L’âne avec ses grandes oreilles m’accompagne pour écouter le sacré de la vie.
Mais lui aussi s’enfonce pour laisser émerger une énergie vivante archaïque inscrite dans la profondeur de l’inconscient du corps ,de mes cellules.
C’est le poisson préhistorique qui, en étant assimilé, va me régénérer et me guérir.

Une autre confiance en mon corps émerge, mon corps est là pour me soutenir dans mon chemin, une nouvelle alliance est possible entre nous…

colorado j 4Voici l’enseignement de Corazon pour moi ce jour-là…

Merci Corazoncolorado j 6

jeudi 28 avril 2011

Mon Voyage au Colorado

Dépaysement garanti!...

22 heures de voyage, 3 avions et 8h de décalage horaire, et me voilà plongée dans un autre univers, en immersion dans une autre langue, une autre culture ,....
Dès le premier jour, ce sont les grands espaces qui nous accueillent...

colorado 3


colorado 8Après un jour de repos nous allons rencontrer les chevaux du refuge de Longmont près de Denver.
C'est là qu'en compagnie de deux autres européennes et neuf américaines, je vais participer au deuxième module de ma formation avec Kathy Pike : "coaching with horses", dont je vous ai déjà parlé le printemps dernier lorsque je vous ai raconté ma rencontre avec Lady Ashley.


Cette semaine de début avril nous a offert toutes sortes de conditions météorologiques, avec de la neige, du vent, de la pluie et...du soleil parfois chaud. La région est relativement en altitude (1600m) et le climat semi-désertique favorise les écarts soudains de température .

Les chevaux du refuge se refont une santé physique et psychologique avant d'être proposés à l'adoption dans une bonne famille qui saura en prendre soin.
Leur première leçon a commencé pour moi dès la première rencontre, en les regardant j'ai été touchée par l'expression de leur force de vie, leur résilience après parfois de nombreuses années de mauvais traitements.
Certains comme Woodie et Champ se sont montrés particulièrement coopératifs dans nos séances faisant preuve d'une grande intelligence émotionnelle .

L'enseignement a continué dans l'énergie de "RECEVOIR".
Il m'apparaît avec un peu de recul aujourd'hui que je suis allée là-bas pour apprendre à recevoir d'une nouvelle manière.
Pour cela, il a bien fallu 3 avions, 22h de voyage, comme je disais précédemment et le bouleversement de la langue et de mes repères habituels, pour lâcher de manière assez massive mes fonctionnements de contrôle mental et me laisser sentir mes sensations dans mon corps , ainsi que les émotions qui y sont associées.
Je me suis sentie alors très vulnérable, sans protection sur cette terre d'accueil...Mais c'est aussi cette vulnérabilité qui m'a ouverte à cette terre et à ce qu'elle ma offert en faisant l'expérience d'un enracinement porteur d'une nouvelle sécurité dans mon corps.


A cette occasion j'ai rencontré à proximité du refuge un arbre magnifique , encore dans sa tenue hivernale, ouvrant ses bras au soleil printanier.... .


colrado 5Dans ces paysages plutôt dénudés, quelques arbres affirment une présence particulièrement intense et majestueuse, celui-ci m'a parlé et soutenue dans le cheminement qui se faisait en moi au temps de ma plus grande vulnérabilité.


Trouver de nouvelles racines en moi et sur cette terre riche de l'héritage des Indiens d'Amérique, m'a permis de faire face à mes émotions en faisant confiance en mon processus de croissance et de vie.
Mon coeur s'est apaisé lorsque j'ai rencontré SUEDE, un cheval alezan .


colorado 7SUEDE ( en plus de son histoire d'abandon) est affecté depuis sa naissance d'une déformation de sa colonne vertébrale qui m'a touchée dès le premier regard porté sur lui. J'avais à la fois envie de détourner mon regard et en même temps j'étais attirée par lui...
Je voyais en lui les deux parties, comme si avec la "cassure"de son dos, j'imaginais qu'il traînait derrière lui la souffrance de son passé comme un fardeau qui le freinait....

Pure projection de ma part...SUEDE ne souffre pas physiquement de son état, par contre il m'a mise en face de ma propre attitude vis à vis de mes souffrances passées, quand j'essayais de les laisser en arrière avec des jugements et des aprioris (il faut que, ça ne se fait pas, tu devrais...) ou de les rationnaliser.
SUEDE m'a invitée à lâcher prise . Il m'a ouvert son coeur dans un tête à tête très intense.Touchée dans le mien, je me suis sentie apaisée en même temps que je l'ai accepté avec sa déformation sans jugement ni apriori.

Je me suis  réconcilée avec moi-même et  avec l'ombre de mes souffrances passées.


L'énergie s'est remise à circuler. Le lieu de ma vulnérabilité est devenue aussi celui de ma guérison et de ma force ,( "my power" comme disent les américains), centrée dans mon coeur.

Cette force soutient l'énergie du "leader" essentielle pour prendre sa place et communiquer avec les chevaux dans la perspective d'un partenariat empreint d'amour et de respect réciproques. 


Le dernier jour , avant de reprendre l'avion, nous sommes allées dans une autre écurie où j'ai rencontré brièvement un cheval dont je ne connais pas le nom, mais qui dans l'expression de son esprit ( the spirit of the horse) m'a donné le temps d'une photo la vision de ce que je suis venue chercher au-delà de ma guérison intérieure: la vision de ma force de vie, "my power" , celui qui me pousse à affirmer et créer la réalisation de ma vie en en accord avec mes rêves...

colorado 10

mardi 22 février 2011

Atelier découverte du shiatsu équin

Pour cavaliers tous niveaux

Atelier d'une journée de 10h à 17h

Lire la suite...

jeudi 2 septembre 2010

Séances individuelles de thérapie,coaching avec la médiation du cheval

Ces séances ont pour but d'ouvrir aux personnes qui le désirent , un espace et un environnement propice à une rencontre créative avec le cheval, à pied.

Il permet d'apprendre, au contact du cheval , qui nous sommes dans notre vérité profonde,et dans l'instant présent. Il devient alors possible de lâcher des croyances et des schémas de fonctionnement (résidus du passé) qui nous entravent , et d'ouvrir une nouvelle perspective sur notre chemin de vie.


Chacun est invité à vivre la rencontre dans le moment présent et à explorer ce qui demande à émerger de manière créative .


oeil bis zane
Le cheval vit principalement en écoutant ses sensations et ses émotions comme des informations pour faire des choix et se situer dans ce qui se passe pour lui.Aussi il nous "lit" comme un livre ouvert à ce niveau et nous renvoie en miroir nos émotions et notre ressenti corporel (voir article de Kathy Pike : Le langage du cheval, Energie et Emotions)

.





La séance se déroule principalement en trois parties:

  • Pour se préparer à la rencontre avec le cheval , la personne est invitée à "devenir plus cheval" en se centrant sur ses sensations et ses émotions , à écouter le message que le corps lui transmet à partir de celles-ci. Cette préparation permet à la personne de devenir congruente dans son corps, c'est à dire en "phase" avec son ressenti et elle va améliorer sa conscience sensorielle et émotionnelle lorsqu'elle sera en communication avec le cheval.
  • Puis la personne entre en contact avec les chevaux . Elle va choisir éventuellement le cheval avec lequel elle souhaite vivre sa séance. Celui-ci est amené dans un enclos et se déplace sans contrainte dans cet espace clos. La personne vit librement son expérience, accompagnée par le ou la facilitateur (trice)
  • Un troisième temps est utilisé pour faire verbalement la synthèse de son expérience.

Seuls sont présents avec le ou la cliente, le ou la facilitateur/trice , et l'aide qui s'occupe si besoin est, du cheval, mais qui reste en retrait pendant la séance.
Après la séance, un suivi verbal peut être proposé pour assurer un soutien à la personne qui en a besoin et l'aider à intégrer son expérience.

Pour plus d'informations sur les modalités d'inscription, veuillez téléphoner au 0490672675 / 0603228172 ou me contacter sur le site

TARIFS: 75€ la séance d'1h30 environ .

mercredi 1 septembre 2010

Présentation du travail de Kathy Pike : Le Langage du cheval, Energie et Emotions

Comme beaucoup d’entre nous attirés et passionnés par le cheval, j’étais en quête depuis longtemps d’une vision de la relation humain /cheval qui répondrait à mes aspirations profondes d’harmonie, d’équilibre et de communication avec lui.

Après avoir lu « Le Tao du Cheval » de Linda Kohanov il y a quelques années, j’ai cheminé avec son expérience et la manière dont elle partage le chemin de conscience qu’elle accomplit en leur compagnie.

L’un des fondements de son expérience repose sur la capacité du cheval à nous renvoyer en miroir ce que nous ressentons au fond de nous au-delà des masques, des rôles et des représentations mentales qui influencent notre comportement.



Le cheval devient un enseignant sur le chemin de la découverte de soi et nous invite à une transformation pour vivre plus en accord avec notre nature profonde, c'est-à-dire nos instincts et nos émotions.



Cet enseignement est reconnu aujourd’hui sous le nom d’approche Epona, nom que Linda Kohanov avait donné au centre qu’elle a créé aux USA pour développer ce travail en 1997. L’an dernier, je suis tombée « par hasard » sur le site de Kathy Pike , une formatrice américaine, instructrice certifiée par Linda Kohanov. Elle a commencé à proposer en Europe des formations à l’approche Epona. Je me suis décidée à m’engager dans sa formation en avril dernier.

'' Kathy Pike propose ses 15 années d’expérience en tant que « coach » professionnel, écrivain, et animatrice de séminaires.Elle est l’auteur des ouvrages « Pathways to a radiant self » (PTR Publishing) et « Hope…from the heart of horses » (Skyhorse publishing) . Elle a contribué à de nombreux magazines et publications sur les thèmes concernant l’intégration du corps et de l’esprit , et la conscience de soi. Cet article a été publié originellement dans le « Holistic Horse Magazine». Kathy voyage sur le plan national et international, animant des séminaires et des conférences qui réunissent les chevaux et les humains pour progresser dans la connaissance et grandir ensemble. Elle est un instructeur certifié de l’approche EPONA. Kathy vit à Carbondale, Colorado. Son site : www.coachingwithhorses.com''

Mon expérience du premier module me donne envie de témoigner de ce que j’ai reçu et de vous présenter Kathy Pike avec la traduction d’un de ses articles sur le thème du langage du cheval.



Voici son article :

                                                                                                               __ LE LANGAGE DU CHEVAL
                                                                                                                  Energie et émotions__

Chaque fois que vous êtes en interaction avec votre cheval, votre ressenti et votre état émotionnel affectent profondément la manière dont votre cheval va réagir à votre égard.

                                  

Peut-être avez-vous mal commencé la journée, ou vous êtes vous disputés avec votre conjoint ? Vous allez perdre votre emploi et vous avez des soucis d’argent ? Vous n’arrivez pas à trouver une solution à un problème récurrent ?

Par conséquent vous allez chercher à vous réfugier dans ce que vous aimez, vous faites bonne figure et vous prenez la direction de l’écurie pour passer du temps avec votre cheval. Votre cheval qui d’ordinaire, se laisse facilement attraper, semble un peu plus distant, impatient alors que vous le brossez, et dans le pire des cas, difficile à gérer lorsque vous êtes en selle. Une journée agréable à cheval peut se transformer en partie de « lutte à la corde », et si vous n’avez vraiment pas de chance vous risquez de vous faire désarçonner d’une manière inattendue. Vous êtes de plus en plus en proie à la frustration et à la colère, à moins que ne montent des larmes et de la culpabilité.

Lorsqu’un cavalier fait l’expérience de la frustration, de l’énervement, de la colère, de la peur, cette expérience peut créer chez le cheval l’expression de la même émotion.

__Le cheval réagit immédiatement à l’énergie et aux messages qu’il reçoit du corps du cavalier.

__

Les chevaux sont sensibles, ce sont des animaux de proie, focalisés sur leur ressenti. Leur survie dépend de leur capacité à relever toute « incongruence » dans leur environnement. La sécurité de la harde requiert une communication continuelle entre ses membres. Tout dans l’environnement est enregistré de manière à déclencher des réactions appropriées comme de combattre, de fuir, de se figer ou de se remettre à brouter.

Je travaille avec de nombreux cavaliers qui font des efforts pour lâcher leurs peurs et leur anxiété afin de créer un sens plus profond d’harmonie avec leur monture. Quelque soit votre niveau d’équitation, votre capacité à gérer votre énergie personnelle et à devenir plus agile émotionnellement va profondément transformer votre expérience avec votre cheval.

Vous avez besoin des bons outils et des bonnes compétences pour être un homme (femme) de cheval qualifié(e), et la conscience de soi en fait partie. Lorsque vous vous engagez vis-à-vis de votre cheval, vous faites partie de l’environnement, et en fin de compte, vous devenez un membre de la harde.



Les points de vue sur les émotions diffèrent Pour les chevaux, les émotions sont simplement des informations ; c’est une forme de communication. Si un membre de la harde commence à ressentir de la peur, toute la harde réagit en même temps et se déplace pour se mettre en sécurité. Ils écoutent le message émotionnel, passent à l’action et ensuite se remettent à brouter.

Les humains considèrent différemment les émotions. Ils sont souvent embarrassés à l’idée de les montrer ou de les exprimer. Ils essaient de les retenir et de se cacher derrière un visage joyeux ou un masque. Les chevaux ne font pas attention au masque. Les chevaux sentent ce qui se passe dans votre ventre, votre cœur et votre tête.

La conscience de soi est un outil important Si vous mettez en pratique des petites étapes faciles vers une conscience de votre énergie et de vos émotions, votre relation avec votre cheval va évoluer positivement… Commencez par élever votre conscience en faisant attention où vous « habitez » dans votre corps la plupart du temps. Etes- vous conscient de votre ventre, de votre cœur, de vos hanches, de vos jambes ou de votre gorge ?

Est-ce que l’idée même d’entrer en contact avec des parties de votre corps physique situées en- dessous du cou vous semble une idée ésotérique, étrangère à la nature et impossible à réaliser ?

Lorsque j’ai commencé à monter à cheval, je ne pouvais pas concevoir que j’avais un corps. En tant qu’athlète «de l’extrême », j’avais appris, pour réaliser mes objectifs, comment me dissocier des émotions porteuses d’informations comme la peur, l’anxiété, la frustration, et la colère et je ne sentais pas où vivaient ces émotions dans mon corps. De ce fait je n’avais pas une bonne assiette sur mon cheval. Mon cheval désirait que je sois dans mon corps et que je fasse attention à l’environnement autour de moi.

Finalement c’est lorsque je me suis fait brutalement désarçonner, traîner et écorcher sur les cailloux de la carrière que mon attention s’est éveillée. Il m’a fallu 10 ans pour remonter à cheval et deux ans (de plus) pour transformer mes peurs.

En franchissant des étapes avec application, beaucoup de patience et accompagnée par un cheval-enseignant parfait pour moi, j’ai appris comment gérer mes émotions passées et ce qui déclenchait mes peurs, afin de devenir un meilleur « leader » pour mon cheval. Vous ne pouvez pas être un « leader » si vous n’êtes pas centré dans votre corps et dans votre esprit.

Après avoir repéré où vous êtes dans votre corps physique (estomac, gorge, poitrine, tête), notez la qualité des sensations dans cette zone.

- Quelle est l’émotion qui est présente dans cette zone de votre corps ?

- Est-ce que vous ressentez de la colère, de la frustration, de la peur ou de la tristesse ?

- Quel est le message attaché à l’émotion que vous ressentez?

Identifiez l’émotion. Si c’est de « la peur », qu’auriez-vous besoin de faire pour vous réfugier et être en sécurité ?

Ressentez vous de la frustration ? La frustration est un signe que vous allez à l’encontre du courant de l’énergie. Elle vient du fait qu’on répète vainement le même processus sans obtenir le résultat qu’on cherche. Arrêtez vous un instant, prenez du recul, respirez, demandez de l’aide ou tentez une autre approche.

Si vous ressentez de la colère, vous avez peut-être besoin d’établir de nouvelles limites avec les autres ou avec votre cheval.



N’ignorez pas l’émotion



Chaque émotion est une information en rapport avec ce que vous expérimentez ou ce que vous êtes sur le point d’expérimenter ! Il ne s’agit pas de devenir « émotionnel » ou de laisser vos émotions se déchaîner. Il s’agit d’utiliser vos émotions de manière logique.

Le fait d’être conscient(e) de votre énergie, centré(e) sur votre corps, vous donne le choix et le pouvoir de comment vous allez réagir à vos émotions. Le fait d’ignorer vos messages émotionnels, vous éloigne de votre sagesse intérieure. Ces émotions ignorées sont retenues dans votre corps et votre cheval réagit à votre être tout entier.

Soyez attentifs à votre corps et votre état émotionnel avant de vous diriger vers l’écurie. Remettez vous dans cette attitude lorsque vous entrez dans l’écurie. N’essayez pas de vous « débarrasser » de l’émotion que vous pourriez ressentir. Au contraire, écoutez-la, accompagnez-la et soyez réceptif(ve) au message sous-jacent.

Les chevaux réagissent immédiatement

Ce que vous ressentez a peu d’importance. Ce qui est le plus important, c’est que vous soyez dans une conscience centrée sur votre corps.

Je suis continuellement témoin de la manière dont les chevaux en liberté réagissent envers mes clients lorsque j’enseigne ces processus.

Lorsque le client est centré sur son corps et honnête à propos de toute émotion éventuellement présente, le cheval passe d’un état nerveux, inconstant ou distrait, à une attitude détendue, calme et au désir de communiquer. Les chevaux prennent naturellement de la distance avec les clients qui ont des tensions dans leur corps.

Lorsque le client devient conscient et se centre dans son corps, le cheval vient spontanément vers la personne, baisse sa tête, commence à lécher et à « machouiller », à bailler et à s’étirer. Lorsqu’un cheval baisse sa tête, il est détendu. Les chevaux se détendent lorsque chaque individu de la harde est dans son corps et détendu dans son environnement. Le partenariat avec votre cheval requiert une grande confiance mentale. Il requiert également une grande conscience émotionnelle. Ne soyez pas aveugle aux effets de votre énergie et de vos émotions sur votre cheval.

Devenez conscients de vos pensées et de vos ressentis, utilisez vos émotions comme une information et pour vous guider vers un état d’être pleinement congruent et présent avec votre cheval. A partir de là, vous allez créer la connexion et le partenariat que vous désirez, avec votre cheval, et avec vous-même.

                                                                                                                                             Copyright par Kathy Pike
                                                                                                                                             (Traduit par Nicole Andress)


        Au mois d’avril, ma rencontre avec Lady Ashley m’a permis de faire une expérience en conscience qui illustre bien ce que Kathy Pike explique dans son article  précédent :

C’est une leçon de vie avec Lady Ashley


lady ashley 2







Je vous présente cette jument magnifique , spécimen de la race des « Shire » , les plus grands chevaux du monde.

Elle appartient à Monique qui nous a accueillis à Kootwijk pour notre formation avec Kathy Pike dans un charmant village au milieu des prés et des bois à 80km d’Amsterdam. Le premier jour de la formation, Lady Ashley nous attendait dans son paddock, en compagnie de trois autres chevaux de la même écurie.

Ce matin-là, dès que mon regard se pose sur elle, je suis frappée par sa beauté. Elle se tient droite, bien carrée et immobile. Une présence puissante émane de son assurance tranquille. Elle « machouille » lentement, apparemment en paix, dans une attitude distinguée et un port aristocratique.

J’ai immédiatement envie d’établir une relation avec elle et je choisis de vivre une séance avec elle dans le « round pen » comme on dit dans le jargon Epona.

Il s’agit de s’ouvrir à une expérience créative et spontanée en se connectant au cheval, sans a priori et en restant centré sur notre ressenti (sensations, émotions et le message qu’elles nous délivrent).

Au début de la séance, mon cœur bat la chamade dans ma poitrine et mes jambes se mettent à trembler. Je me sens soudain très vulnérable et comme si je pouvais être facilement soulevée dans les airs…..pas d’enracinement. En fermant mes yeux j’ai la vision de Lady Ashley tout là haut dans le ciel et le bleu du ciel se mêle au bleu de ma veste.



Elle semble vouloir me transmettre un message, comme une ouverture à une nouvelle vision de ma vie. Je vois une grande boucle d’énergie circulant entre le ciel et la terre.

Du plus profond de mon cœur, je lui demande de m’aider à faire confiance à la vie, à trouver une sécurité dans mon enracinement. Elle s’approche spontanément de moi, j’ai envie qu’elle me réconforte et qu’elle me rassure mais elle me pousse en avant, me renvoyant vers ma propre force et mes ressources. Je sens qu’il me faut marcher et j’avance, elle me suit …

Dans mon corps je me sens prise entre ces deux forces, l’une me faisant descendre dans mes pieds , et l’autre au contraire m’aspire vers le ciel avec des vibrations dans ma tête et une certaine anxiété dans mon cœur, que je connais bien.

Après la séance de nombreux souvenirs remontent à la surface. Des situations passées où j’ai ressenti la peur et cette peur m’a poussée à me dissocier de mes sensations et je me suis « raccrochée en haut » dans mon intellect, mon esprit . En conséquence je ne suis plus bien enracinée dans mes pieds et occasionnellement je me sens aspirée vers le haut. Je me rappelle certaines randonnées où cette sensation m’a saisie au sommet de la montagne, en provoquant en moi une certaine angoisse. J’ai aussi compris que mon attirance pour la spiritualité était à une certaine époque une compensation à mon manque d’enracinement et me permettait de faire au mieux avec ce « handicap ».Mais cette tendance aggravait ma dissociation et nourrissait un sentiment constant d’anxiété.

Depuis cette séance, je suis plus attentive à mes sensations et particulièrement celles qui me parlent de mon enracinement. Je prends mieux conscience à quel moment je peux avoir tendance encore à y échapper pour me réfugier là haut dans mon esprit, et je choisis de redescendre « sur terre », je me sens plus en sécurité dans mon corps .

Cette transformation nourrit ma force  et ma manière de prendre ma place dans ma relation au cheval, et bien sûr plus globalement dans le monde.

- page 1 de 2